Livre d’or 24


livre-d-or


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 commentaires sur “Livre d’or

  • Hélène Crozier

    Après avoir goûté – « savouré » devrais-je dire – l’érudition, la sensibilité, le talent d’Édouard-Pianiste, Édouard-Conférencier, Édouard-Critique Littéraire, j’étais impatiente de découvrir Édouard-Comédien.
    C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai regardé la vidéo de la pièce. Pas une fois, deux fois.
    Émotion, parce que tu réalises-là une performance exceptionnelle : tu habites le personnage de Gregory Steel avec une telle conviction qu’on en a la chair de poule. Je suis «bluffée» par le morceau de bravoure que représente la mémorisation de ce très beau texte. Tu es seul en scène, c’est une charge énorme. Je me suis demandée ce qui arriverait si, emporté par l’émotion … Non, cela n’arrivera pas. Tu es un habitué des performances.
    La mise en scène sobre, les déplacements limités, s’effacent devant le texte. Ton interprétation le fait vivre avec une très grande force. C’est une sacrée réussite, Édouard. Oserais-je ajouter, pour ne pas affaiblir ton mérite, que cela ne m’étonne pas. (J’ose, finalement …) Merci, Édouard

  • Jocelyne de Nicola Stamboulides

    On connaissait le pianiste, on adorait le conteur, on s’incline devant le comédien. Dans « Incident à Gaveau » tu as été, mon cher Edouard, magistral. Sobre et dramatique un véritable régal ! Un grand respect pour l’artiste et de grands élans d’amitié. Cette amitié qui nous réunis depuis si longtemps et fait de nous des complices dans l’art.
    Fière d’être ton amie, je t’embrasse avec émotion.

    Jocelyne de Nicola Stamboumlides

  • Di Marino

    Cher Edouard,
    C’est avec bonheur que j’ai assisté à ta remarquable prestation sur la scène du beau «Théâtre de la Joliette». Toi, le pianiste, toi, le conteur, te voilà auréolé d’un troisième titre : celui de comédien et… quel comédien !
    Bien servi par la remarquable mémoire dont t’a doté la Divine Providence, admirablement aidé par la mise en scène du cher Maurice Vinson et… des éclairages de qualité, tu as animé de belle façon, le difficile texte de Bernard Mazeas, avec une gestuelle, une diction et une mimique protéiforme, parfaitement adaptées aux méandres du texte (Je n’oublierai jamais ta formidable apparition sur scène, méconnaissable barbu à la mine patibulaire et aux oripeaux maculés de plâtras)
    Un grand bravo pour toi et félicitations à toute l’équipe
    Vincent Di Marino

  • Adrienne Méquin

    Cher Edouard ,
    Au fil des nombreuses conférences-concerts ( je devrais dire promenades-concerts par lesquelles tu nous guides à travers les siècles et les vies des musiciens et des écrivains qui te
    sont chers ) j’ai toujours aimé ton érudition sans pédanterie , les mille et un détails qui font revivre ces personnages ,le choix judicieux des illustrations musicales que tu assures avec
    brio ou présentées par de jeunes interprêtes talentueux comme l’autre soir . Un détail technique qui a son importance : ton élocution est toujours claire , avec ou sans micro, ton débit
    qui n’épuise pas les auditeurs : en effet , trop de conférenciers marmonnent ou sont plongés dans leurs notes dont l’interêt – aussi grand soit-il- s’en trouve émoussé ou pousse à
    s’assoupir ! J’arrête là les compliments car je ne voudrais pas que tu aies la tête et les chevilles qui enflent , ce qui serait gênant pour la préparation d’une prochaine conférence que
    nous attendons avec impatience ( je dis « nous » pour ton fan-club recruté parmi les copines de classe de Marie-France au nombre desquelles Michèle Spinelli de Bohan et Monique
    Rigaud auxquelles il faut adjoindre Marie-George Fouchet , fan d’entre les fans !
    Merci ! A bientôt Adrienne

  • Martin chave nicole

    Cher Edouard,
    un grand merci pour votre conférence/concert sur Mozart vendredi au foyer de l’opéra . C’était un grand moment très enrichissant et un grand bonheur

    de vous écouter au piano ainsi que
    les élèves de la classe de chant du conservatoire. Ils ont été superbes . Vous êtes un conteur merveilleux, un grand artiste et nous attendons avec impatience votre prochaine conference/concert.
    Encore mille fois merci . Avec toute mon admiration

  • Tourrasse

    Bonjour Édouard
    Que vous dire, j’ai tellement ressenti d’émotions !!!
    A vous entendre c’est toujours un moment précieux ou émotions et découvertes s’assemblent.
    Tantôt émue tantôt surprise mes oreilles ne cessent d’être bercée par votre piano votre voix.
    C’est un réel plaisir de vous entendre.
    A très vite
    Bien affectueusement
    Annie tourrasse

  • Marie-Jeanne Brezun

    Cher Edouard,
    un grand merci pour ta conférence/concert sur Mozart vendredi au foyer de l’opéra. Une fois de plus, ce fut un moment de bonheur de t’ écouter, de t’entendre au piano et d’avoir associer les élèves de la classe de chant du conservatoire. Ils ont été superbes ainsi que Mathilda Balakian ,Micelle Luceana-Gomes. Tu es un conteur merveilleux, passionné, pédagogue.
    Edouard, j’attends avec impatience ta prochaine prestation musicale. Merci pour ta générosité, ton talent et ces instants merveilleux.
    Toute mon amitié et mon affection. Tendre caresses.
    Marie-Jeanne

  • Nicole et Christian Thuillier

    Cher Edouard,
    Quelle agréable parenthèse enchantée autour des Noces, vendredi soir au Foyer de l’Opéra de Marseille !…
    Une délicatesse toute de nuances, si vivante, servie, bien sûr, par les notes de Mozart mais aussi par les interprétations puissantes autant que raffinées de tous les jeunes chanteurs et musiciennes, dont on a senti la joie, le plaisir tout autant que la maîtrise, sous votre houlette ferme mais chaleureuse.
    Merci, Edouard, ce fut un moment rare et nous avons envie de goûter à nouveau chaque mesure des Noces de Figaro…
    Avec toute notre amitié et notre admiration.
    Nicole et Christian

  • Di Marino Vincent

    Cher Edouard,
    Bravo et Merci pour les 2 heures d’enchantement que tu nous a offertes lors de ta conférence-concert à l’Opéra de Marseille. Ton érudite et passionnante évocation des Noces de Figaro nous a révélé non seulement nombre d’aspects méconnus de la genèse et de la réalisation de cet opéra mais aussi la très intéressante complémentarité de 2 êtres prodigieux, le divin Mozart et Lorenzo Da Ponte, son talentueux librettiste. Tu nous a de plus régalé avec les plus beaux airs de cette oeuvre, interprétés par les voix magnifiques de jeunes et brillants artistes (parfaitement accompagnés au piano par Madame Anne Guidi), tous remarquablement formés au Conservatoire de Marseille par leur professeur, Tibère Raffalli.
    Tu as pu mesurer l’enthousiasme du nombreux public présent, faisant s’envoler, à chaque prestation, l’applaudimètre, vers les sommets. Sache que nous avons été comblés et très heureux de participer à l’ovation finale, particulièrement méritée.

    Vincent Di Marino

  • E. Exerjean Auteur de l’article

    Cher Edouard,
    Ta Conférence musicale, hier après midi, fut magnifique. Tu nous a fait découvrir les talents multiples d’André Messager.
    Tes jeunes chanteuses et chanteurs, tous très prometteurs, nous ont charmés et ont contribué à nous initier à l’oeuvre
    de ce grand compositeur et de plus, à nous séduire.
    Ce matin, je viens d’écouter sur « you tube, » 4 versions des « Souvenirs de Bayreuth » (Fauré-Messager) et je puis t’assurer
    qu’aucune n’égale celle que tu nous a offerte avec Anahid Ter Boghossian,
    version magistrale, puissante et grandiose, jouée avec une harmonie remarquable de vos précieuses 4 mains
    courant sur le clavier (Il est vrai qu’Anahid fut ton élève !).
    Un grand bravo (à partager avec ton «team».
    Vincent VDM

  • Professeur et Madame Vincent Di Marino

    Cher Edouard,

    Un immense merci pour ta magnifique prestation aixoise au titre si bien choisi: « Louise de Vilmorin et André Malraux; une amitié amoureuse ».
    Tu nous a charmés pendant près de 2 heures en nous plongeant dans l’intimité de ces 2 êtres d’exception qu’en dépit des vicissitudes de la vie, l’estime réciproque exceptionnelle, l’intelligence raffinée et le profond amour ont fini par rapprocher jusqu’à une osmose finale, particulièrement émouvante.
    Tes textes, fruits de recherches très poussées et tes intermèdes musicaux si bien rendus par un piano joué, comme toujours, avec brio et passion, ont été très appréciés
    par un riche auditoire de qualité, au point que personne n’a vu le temps passer.
    Bravo

    Betty et Vincent Di Marino
    (à propos du spectacle Louise de Vilmorin et André Malraux : Une Amitié Amoureuse)

  • Christiane Robin

    Cher Edouard,
    Je n’ai pas eu le temps de vous écrire ces deux derniers jours mais je tenais à vous dire que nous avons passé une super soirée, Carole et moi ainsi qu’une de nos voisines (qui m’a demandé quel avait été votre professeur de théâtre. Puisque je le savais depuis la veille, j’ai pu lui répondre : aucun) !
    Et puis de toutes les épitaphes célèbres, ma préférée est maintenant « Au secours ».
    J’ai eu grand plaisir à vous revoir sur scène.
    A bientôt Edouard, je vous embrasse
    Christiane
    (à propos du spectacle Louise de Vilmorin et André Malraux : Une Amitié Amoureuse)

  • Philipppe Mossé

    Monsieur,
    Bonjour,
    Ayant eu la chance de vous écouter dans votre concert-lecture de mercredi soir, je voulais d’abord vous féliciter pour l’émotion que vous avez su communiquer à une salle conquise ; vous féliciter, et aussi vous remercier pour votre humour et votre superbe culture littéraire et musicale ! Au point d’oser vous demander s’il est possible d’obtenir votre texte (citations comprises !). Bien sûr, si ce magnifique texte est en voie d’impression (ce qui serait la moindre des choses), je patienterais ; mais s’il est d’ores et déjà disponible, je serai ravi que vous m’indiquiez la marche à suivre pour y accéder.
    Bien cordialement, Philippe Mossé
    (à propos du spectacle Louise de Vilmorin et André Malraux : Une Amitié Amoureuse)

  • Jacques Bonnadier

    Merci, cher Edouard, tu nous as passionnés, durant 108 minutes, et très souvent émus. On va se coucher paisibles et enrichis !…
    (à propos du spectacle Louise de Vilmorin et André Malraux : Une Amitié Amoureuse)

  • Martin

    Félicitations pour ce site.. au moins çà permet de connaitre au mieux votre travail.. Bonne continuation !

  • Nicole et Christian Thuillier

    C’est avec un grand bonheur que nous avons assisté au dernier spectacle d’Edouard Exerjean autour de Jacques Ibert à l’Opéra de Marseille. Edouard Exerjean a cet immense talent de captiver son auditoire et surtout de faire partager sa passion pour ses personnages, pour une oeuvre, pour un échange épistolaire, pour une époque. Nous avons hâte de le retrouver sur scène très bientôt.

  • Vincent (VDM)

    Cher Edouard, je tiens à t’écrire pour te dire l’immense bonheur que j’ai eu à t’entendre lors de ta récente et magnifique prestation dans le cadre somptueux du foyer de notre Opéra. L’éclectisme du choix de tes textes et ta brillante narration , pleine d’un humour subtil, m’ont permis d’approcher un Poulenc méconnu, au caractère bien trempé et même un brin, frondeur. Quant à la musique si brillamment interprétée dont tu nous a régalés, elle m’a fait apprécier un peu plus ce groupe des Six que je n’aurais jamais connu sans toi. Un grand merci pour ces moments magiques, fruits de ton immense talent que tu mets si bien au service de ceux qui viennent técouter Très affectueusement

  • Renaud

    Quelle surprise de trouver un site vous étant consacré! Vous n’imaginez pas l’émotion que j’ai (re)vécue en vous regardant partager ces moments musicaux avec les jeunes musiciens. Vous êtes un immense artiste, et si je pouvais remonter le temps pour partager encore un peu de musique avec vous, ce serait fantastique! Merci pour tout ce que vous donnez…

  • Babette

    d’aussi loin que je sois je suis heureuse de pouvoir entendre parler de vous (hier à france Inter chez frédéric Lodéon) et de voir sur ce site que vous avez de beaux projets pour autant je ne désespère pas qu’un jour vous veniez nous enchanter à la Réunion bien à vous

  • Laure Reveillere

    cher monsieur le pianiste du concert du 7 janvier au pharo de MARSEILLE, votre sensibilité débordait, votre virtuosité nous la montrait, votre coeur et votre corps étaient pris parce que vous étiez épris de toutes ces émotions que vous nous avez fait partager. Si la salle n’était pas à la hauteur de la votre (hauteur), si l’orchestre avait dû probablement être paresseux, ou peut-être n’a-t-il pas votre foi en l’art, peut-être n’est-il qu’un fonctionnaire exécutant sa partition, vous avez su tirer le meilleur pour notre bonheur. Merci. Merci.

  • Nathalie

    Bravo ! ce site est parfaitement structuré, très attractif et les extraits vidéo de spectacles sont un plus. J’adore. je vous souhaite plein de beaux projets pour l’avenir !

  • Luis

    Que dire sur ce site aprés Nathalie? J’abonde….Mais plus que le site, carte de visite des temps modernes, l’homme de spectacle s’apprécie et se rencontre sur scéne. C’est là qu’il faut le voir et l’entendre. Cher Edouard, je vous renouvelle mon amitié et mon admiration